L’ENVIRONNEMENT : UN ATOUT EXTRAORDINAIRE POUR SAINT-MICHEL

La commune de Saint-Michel dispose d’un patrimoine naturel exceptionnel. Sur une superficie de 4220 hectares, 2940 hectares sont en forêt domaniale de l’État et 313 hectares sont en forêt communale. Des protections particulières traduisent la richesse environnementale : ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique), ZICO (Zone d’Importance pour la Conservation des Oiseaux), sites NATURA 2000, ZPS (Zone de Protection Spéciale). La qualité des paysages est grande et les activités agricoles concourent à la mise en valeur du territoire communal. La commune est traversée par de nombreux cours d’eau de très bonne qualité (Le Gland, le Grand Riaux, l’Artoise, la Rivière des Champs, le Ruisseau de Brugnon…).

La liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint Michel veut faire de ce patrimoine naturel exceptionnel un atout pour le développement de la commune et la création d’emplois.

L’ambition est de conserver les paysages naturels et agricoles, de maintenir les continuités écologiques tant au niveau du territoire forestier qu’au niveau de l’espace agricole, de lutter contre l’implantation d’éoliennes et de dire non au projet de barrage à Montorieux !

Grâce à un réseau de chemins ruraux entretenus et de ruelles à redécouvrir, ce patrimoine constituera une offre touristique autour de la nature et du patrimoine. Après la mise en place de ce réseau, une brigade verte aura la charge de l’entretenir.

Ces orientations devront être prises en compte dans le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) que la communauté de communes des Trois Rivières est en train de préparer.

Saint-Michel a un patrimoine naturel de grande qualité

La forêt communale de Saint-Michel représente un capital remarquable qu’il s’agit de préserver et de valoriser.

C’est pourquoi, la  liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel s’était engagée dans la certification PEFC (Pan European Forest Certification ou programme de reconnaissance des certifications forestières) et à agir ainsi pour l’avenir de notre forêt. L’adhésion au PEFC apporte la certification d’une gestion forestière durable et de qualité auprès des acteurs de la filière bois et du grand public. Cette certification est basée sur le respect d’exigences en matière d’exploitation forestière, de gestion de la forêt et de respect de l’environnement. Bien sûr, ce travail est mené avec l’Office National des Forêts (ONF) à qui la garde des bois a été confiée et restera confiée.

C’est ainsi que l’adhésion de la commune au PEFC vient d’être renouvelée pour une durée de cinq ans à compter du 1er janvier 2020. Ceci démontre l’attachement de la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel au respect du cahier des charges du propriétaire forestier.

photo

photo

L’Artoise, rivière franco-belge à vocation salmonicole, fait et fera l’objet d’une attention particulière. Le 11 juin 2016 a eu lieu la cérémonie officielle de remise du label « Site Rivières Sauvages » à l’Artoise en l’abbaye de Saint-Michel. Ce projet soutenu par Thierry Verdavaine fait de l’Artoise la première rivière labellisée du bassin Seine-Normandie et à caractère européen. Il s’agit d’assurer une gestion globale du cours d’eau et d’engager des actions de restauration du milieu. Un plan d’actions sur cinq ans a été adopté.

Sur proposition de l’ONF, les ministres de l’Agriculture et de l’Alimentation, de la Transition écologique et solidaire ont créé par arrêté du 21 novembre 2017, apès avis favorable du Maire de Saint-Michel, la réserve biologique intégrale (RBI) de l’Artoise et approuvé son premier plan de gestion (2017 – 2027) dont la commune de Saint-Michel est partie prenante. Dans cette réserve de plus de 83 hectares, l’objectif est de laisser librement évoluer les écosystèmes forestiers représentatifs de l’Ardenne primaire en Thiérache, à des fins d’accroissement et de préservation de la diversité biologique et de développement des connaissances scientifiques.

Avec la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel, c’est l’assurance que les plans de gestion de la Rivière Sauvage et de la RBI seront mis en oeuvre.

L’Artoise a été labellisée Rivière Sauvage

Afin de préserver la richesse du patrimoine naturel de Saint-Michel, il faut le faire connaître aux plus jeunes. C’est pourquoi Thierry Verdavaine a été à l’initiative de la création d’une antenne du Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) de l’Aisne sur le site abbatial. Ouverte en mai 2016, cette Maison de la Nature assure aujourd’hui de nombreuses animations. En 2019, plus de 2500 jeunes ont été concernés par l’une des 300 animations que cette antenne a assuré. Une belle réussite !

De plus en plus, le site abbatial devient un haut lieu d’étude et de valorisation du patrimoine naturel à l’image du week-end d’inventaire entomologique organisé en mai 2017 qui a permis, grâce au concours de nombreux spécialistes, de mieux connaître les insectes de Thiérache ou des premières rencontres botaniques des Hauts-de-France.

La liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel maintiendra son soutien à cette structure appréciée de tous et développera les actions de sensibilisation à l’environnement et à la biodiversité.

Une antenne du CPIE a été créée à Saint-Michel

Pour 2020, le CPIE a déjà bâti un programme d’animations conséquent. Avec le groupe scolaire Maurice Brugnon, il y aura un évènement « métiers de la forêt », des animations « cycle de l’eau », l’exploration d’une mare, des animations sur la faune des rivières… Des écoles de communes voisines viendront à l’abbaye pour de nombreuses activités. Pour le grand public, seront organisés un évènement « Hauts-de-France propres », un atelier « nichoirs », des sorties nature. Pour la cinquième année consécutive, dans le cadre du Festival de l’oiseau et de la nature, un programme de sorties spécifique à la Thiérache sera proposé. Un week-end d’observations sera de nouveau organisé sur le site abbatial qui attirera des ornithologues passionnés venant parfois de très loin pour observer l’avifaune de Thiérache. L’observation de la nature devient un véritable produit touristique ayant  des retombées économiques sur le territoire.

Animation autour d’une mare pédagogique

Beaucoup de discussions se sont tenues sur le devenir de l’ancien barrage de Sougland dont les Fonderies de Sougland étaient propriétaires. Le coût exorbitant d’une réhabilitation et l’état de l’ouvrage ont écarté cette solution. Le syndicat intercommunal de l’Oise Amont qui a pris en charge ce dossier a donc opté pour le dérasement, seule option permettant le soutien financier à 100 % de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie. Toutefois, un pertuis a pu être sauvegardé en témoignage du passé.

L’objectif principal a été de restaurer la continuité écologique du cours d’eau afin que la circulation des poissons ne soit plus entravée. C’est chose faite. Le site est maintenant bien réaménagé, les vases ont été enlevées, le Gland a retrouvé un cours naturel et un belvédère a été installé. Le coût des travaux s’établit à 1 260 000 €.

Il s’agit aujourd’hui de valoriser le site en créant un parcours pédagogique reliant Sougland et l’Abbaye de Saint-Michel en passant par le Pré Patou. Déjà, au départ de l’abbaye, un premier parcours appelé 16’Arts a été aménagé par le collège. Il sera prolongé jusqu’aux fonderies dans le cadre d’un plan d’ensemble.

Le site de Sougland aujourd’hui aménagé

Avec la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel, c’est l’assurance que tout sera fait pour préserver et valoriser l’environnement et la biodiversité, car ce capital est porteur d’avenir pour Saint-Michel y compris en matière d’emplois.