SAINT-MICHEL, VILLE DYNAMIQUE

A Saint-Michel, la grande fête du mois d’août est un moment toujours très attendu. Beaucoup de Saint-Michellois ne partent pas en vacances et finalement, leurs vacances, c’est la grande fête. Pour d’autres, c’est l’occasion de se réunir en famille et de permettre aux petits et grands d’assister gratuitement à des concerts de qualité, de s’amuser grâce aux manèges et attractions des nombreux forains, d’admirer un feu d’artifice et de participer au tirage d’une tombola bien dotée en lots. Tout ceci sur quatre jours, du samedi au mardi ! La notoriété de la grande fête va bien au-delà de Saint-Michel, le public vient aussi des communes voisines et parfois de beaucoup plus loin.

Le public vient toujours nombreux à la grande fête de Saint-Michel

Le choix des artistes est fait avec soin afin de satisfaire aux goûts de chacun, jeunes et moins jeunes. Il serait trop long d’énumérer tous les artistes qui se sont produits depuis ces dernières années. Citons-en quelques uns qui ont été appréciés par le public : Philippe Lavil, Collectif Métissé, Chantal Goya, Bernard Minet, Colonel Reyel, Chris Cab, Douchka, Flavel et Neto, Génération Boys Band, Indra, Jean-Pierre Morgan, Kamaleon, Lyana, Patsy, Sabine Paturel, Tony Gomez, Tydiaz, Willy William, Casimir… Tous ces artistes ont souligné la qualité de l’accueil qui leur a été réservé à Saint-Michel  et apprécié les conditions techniques offertes par la société de sonorisation avec notamment l’installation d’une scène digne des grands concerts.

Grâce à une recherche active, de jeunes talents ont pu se produire à Saint-Michel à un moment où ils n’étaient pas encore trop chers et qui sont devenus très célèbres par la suite. C’est le cas par exemple de Keen’V.

photo

photo

Si la fête se déroule dans de bonnes conditions, c’est aussi grâce à l’entente parfaite entre la municipalité, les forains et l’artificier qui assure le beau feu d’artifice du lundi soir.

La liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel mettra tout en oeuvre pour que cette entente garante du succès de la fête continue. Un grand merci aux forains qui assurent la tombola du mardi soir !

Le feu d’artifice du lundi soir

La grande fête est aussi l’occasion d’activités sportives et de loisirs. Un challenge de foot est organisé le samedi au stade Albert Aubert en hommage à Maurice Brugnon, ancien Maire de Saint-Michel. Des concours de boules se déroulent aussi sur le stade. Des jeux pour les enfants et les dames sont proposés le mardi après-midi.

Avec la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel, au travers de la commission des fêtes, c’est l’assurance que la grande fête sera toujours un événement de qualité avec des prestations gratuites de chanteurs et de musiciens sur la place Rochefort, un feu d’artifice, des activités sportives et de loisirs.

Coups d’envoi du challenge Maurice Brugnon par Thierry Verdavaine

Chacun a pu le constater, la grande fête fait désormais l’objet de mesures de sécurité importantes suite aux attentats terroristes. Le dispositif mis en place avec la sous-préfecture, la gendarmerie, les pompiers, une société de sécurité et une société de secours est exemplaire. Bien sûr, ce dispositif a pu surprendre au début. Les risques d’attentats peuvent paraître faibles à Saint-Michel, mais nous n’avons pas le choix, des mesures étaient imposées. Le choix qui est fait par la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel est de maintenir la fête en prenant les dispositions nécessaires. Et finalement, chacun s’est habitué aux contrôles à l’entrée de la fête. Bien plus, de nombreux Saint-Michellois se sont confiés à Thierry Verdavaine pour lui dire qu’ils se sentaient plus en sécurité maintenant, qu’ils revenaient avec leurs enfants alors qu’autrefois, ils craignaient les bagarres.

Les agents de sécurité exercent leur mission avec sérieux et diplomatie

D’autres évènements festifs ponctuent l’année. Le choix de la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel est non seulement de les maintenir coûte que coûte, mais aussi de les développer : fête du 1er mai pour laquelle les associations de Saint-Michel se mobilisent toujours (19 groupes en 2019 dont 12 de Saint-Michel), fête des hameaux en alternance entre Blissy et Montorieux, fête de la musique, fête patronale…

Toutes ces festivités et animations sont réalisées avec un budget maîtrisé. En 2019, ce budget était de 91 600 € dont  71 500 € pour la grande fête.

La liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel travaille également sur la possibilité de proposer des évènements exceptionnels sous la forme de soirées à thèmes comme des concerts Rock, Métal ou Rap à la salle des fêtes.

En 2019, tout le monde s’en souvient, l’évènement exceptionnel a été l’organisation pour la première fois à Saint-Michel du comice agricole de la Thiérache avec des milliers de visiteurs. Le boulevard Savart était, à cette occasion, noir de monde !

Le comice agricole du 12 mai 2019

Aux côtés de la municipalité, le dynamisme de Saint-Michel vient aussi de ses associations. Chaque année une subvention de fonctionnement est allouée aux associations qui en ont besoin. Le budget total qui leur a été consacré en 2019 s’est élevé à 65 000 €.

Saint-Michel compte une quarantaine d’associations. Certaines sont très anciennes comme la Fraternelle colombophile, d’autres sont plus récentes comme le Boxing Club Saint-Michellois qui comptait 96 licenciés en 2019 ! Toutes participent à la vie et à l’animation de la commune. Beaucoup de ces associations travaillent en collaboration avec les établissements scolaires.

La réputation de Saint-Michel n’est plus à faire : pour la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel le soutien à la vie associative est très important car les associations permettent d’offrir aux habitants des activités très diversifiées à des prix modestes. Et cela se sait ! En témoigne la création récente de plusieurs associations qui ont trouvé à Saint-Michel le soutien dont elles avaient besoin. Citons  le Running Trail Thiérache créé fin 2018, l’EPAJ 02 association qui conseille et soutien les familles de personnes autistes ou ayant des troubles apparentés.

Une nouvelle association vient de naître : l’Amicale Pétanque Club de Saint-Michel . C’est pourquoi, un terrain de pétanque est en cours de création boulevard Savart afin de permettre les premiers concours en mai prochain.

Une brocante sera de nouveau organisée en juin lors de la fête des pères car les conditions de sécurité se sont assouplies.

La salle de boxe récemment créée

Les associations donnent de la vie à Saint-Michel. C’est pourquoi, de nombreux équipements sont à leur disposition : le stade Albert Aubert avec son terrain de foot rénové et ses nouveaux vestiaires, son terrain de boules et ses buvettes, la halle de sports rue de la Forgette, la petite salle des sports boulevard Savart qui va rapidement être rénovée, le terrain d’évolution récemment réhabilité, la salle des fêtes, la Maison du Temps Libre, la petite salle de réunion derrière la mairie, le local colombophile, les stands de tir à la Micorda et sur le boulevard Savart…

A ces équipements s’est récemment ajoutée une deuxième salle de boxe dans la cour de l’ancienne école Rochefort pour un coût de 85 715 €. Des subventions ont été obtenues pour la réaliser :  34 970 € de l’Etat et 9 500 € sur la réserve parlementaire  grâce à Jean-Louis Bricout, notre député.

L’ancienne école Rochefort  va devenir un véritable pôle Jeunesse et de Vie Associative. La première phase de travaux d’un coût de 492 960 € a été engagée en octobre 2019 par la rénovation des toitures et le changement des portes et fenêtres. Grâce aux subventions de l’Etat  (161 396 €) et de la Région Hauts-de-France (180 676 €) obtenues par Thierry Verdavaine, la part communale a été réduite. La deuxième phase consistera à aménager l’intérieur  de l’ancienne école pour mettre des bureaux et des salles de réunion à la disposition des associations. Un service commun d’aide à la gestion pourra aussi être créé.

photo

Avec la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel c’est l’assurance que les associations seront toujours aidées comme par le passé, à la fois par un soutien financier quand elles en ont besoin et par une aide matérielle des Services Techniques à l’organisation de leurs manifestations.