UNE GESTION DES FINANCES RIGOUREUSE ET MAÎTRISÉE

La liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel a fait ses preuves dans le domaine de la gestion des finances communales. Les chiffres en témoignent !

Le budget principal de la commune s’est élevé en 2019 à 3 131 200 € en fonctionnement et à 832 600 € en investissement.

L’année 2019 s’est terminée avec une trésorerie de 350 000 € ce qui a permis de poursuivre les chantiers comme celui de la création du pôle Jeunesse et de Vie associative ou d’engager de nouveaux travaux comme la rénovation de la petite salle de sport du boulevard Savart. Bien sûr, l’engagement est de ne pas augmenter les impôts locaux pendant le prochain mandat.

Les travaux de rénovation de la petite salle de sport du boulevard Savart ont commencé

L’encours de la dette, c’est-à-dire le montant total des emprunts restant à rembourser est sur l’année 2019 de 1 753 000 €, ce qui est raisonnable pour une commune qui investit beaucoup pour l’avenir. Ainsi, ramené à l’habitant cet encours est de 500 € alors que la moyenne des communes de la même strate, c’est-à-dire de la même catégorie avoisine les 800 €. L’annuité de cette dette est de 223 000 €. Aucun emprunt toxique n’a été fait.

En fonctionnement, les dépenses de personnel représentent près de 48 % (contre 53 % pour les communes de même strate) et les charges à caractère général et de gestion courante destinées à assurer les services communaux 38 % (énergie, entretien de la voirie, des bâtiments, les fournitures administratives et techniques, la maintenance des équipements, les assurances…). Le reste, soit 14 % sert à rembourser les intérêts des emprunts, à financer les budgets annexes de l’abbaye et du musée de la vie rurale et aux amortissements.

Côté recettes budgétaires, les impôts et taxes représentent 34 %, l’attribution de compensation de la taxe professionnelle versée par la communauté de communes 14 % et les dotations et subventions 38 %. Le reste, soit 14 % correspond au produit des services, aux ventes de bois, à la location des logements…

De 2014 à 2019, le produit de la fiscalité communale est resté constant de l’ordre de 1 110 000 € en moyenne chaque année car les taux des impôts communaux n’ont jamais été augmentés depuis 6 ans. Chacun peut le vérifier sur sa feuille : 15.48 pour la taxe d’habitation, 24.76 pour le foncier bâti et 42.94 pour le foncier non bâti.

Grâce à cette gestion rigoureuse et aux subventions que Thierry Verdavaine a obtenues, la commune de Saint-Michel a pu investir pour l’avenir par de nombreuses réalisations au service des habitants à raison de 805 000 € par an en moyenne depuis 2014 !

Avec la liste UNION ! ACTION ! Liste de progrès pour Saint-Michel, c’est l’assurance d’une commune bien gérée qui maîtrise ses dépenses et qui sait trouver les subventions indispensables à la réalisation des travaux nécessaires.